Je suis
Fermer
Abonnement à la newsletter
Je reçois les actus de la Webedia eSports Academy

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, relative à l'Informatique, aux Fichiers et aux Libertés, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification des données à caractère personnel vous concernant.

Mentions légales.
Envoyer cet article

Le FC Grenoble Rugby lance sa branche eSport

Avec ses 380 millions de fans à travers le monde, l'eSport est désormais une forme incontournable de l'entertainment. Et puisque c'est une discipline assez proche du sport, ce sont notamment des structures traditionnelles qui s'y intéressent.

Voilà déjà de nombreux mois que nous voyons les structures historiques du sport s'orienter doucement vers le jeu compétitif. Avec des poids lourds tels que le Paris St Germain ou encore l'Olympique Lyonnais, c'est une véritable mutation qui s'amorce dans une multitude de disciplines. En dehors du football, de nombreuses écuries de NBA ou encore de rugby ont effectivement franchi le pas. Nouvelle preuve cette semaine avec les spécialistes du ballon ovale de Grenoble.

Connu pour ses performances sur les terrains de rugby, le FC Grenoble vient en effet de dévoiler la création d'une branche eSport. Il ne s'agira cependant pas de s'attaquer à une simulation du jeu à quinze, mais bien à Overwatch, le shooter très en vogue développé par Blizzard Entertainment. Pourquoi ce titre ? Car cette initiative est liée à un partenariat avec une formation déjà existante et bien connue dans la région Rhône-Alpes, les Grenoble Atlas. Avec six joueurs et deux managers, cette équipe portera donc prochainement le maillot officiel du FCG Esports et sera même rejoint par d'autres athlètes dans les mois à venir. Le FC Grenoble annonce en effet vouloir diversifier ses activités.

« Nous travaillons depuis longtemps sur l’eSport. Nous avons aujourd’hui trouvé l’équipe idéale, que nous allons faire grandir. Celle-ci sera pleinement intégrée au club, comme peuvent déjà l’être les Amazones ou le FCG Quad Rugby. Avec FCG Esports, nous souhaitons progressivement grandir, d’abord sur Overwatch, en leur donnant les moyens de progresser et en s’appuyant sur nos équipes de préparateurs physiques, nos diététiciens, etc. Puis, à l’avenir, d’autres équipes, sur d’autres jeux pourront intégrer FCG Esports. » Olivier Spaeth, responsable esport au FCG

Une diversification logique puisque, comme l'explique le communiqué de presse diffusé il y a peu, Overwatch rassemble plus de 40 millions d'utilisateurs à travers le monde, tandis que sa ligue compétitive est parvenue à fédérer 13 millions de spectateurs pour la semaine d’ouverture de la saison 2. L'objectif est donc double, à la fois se lancer le plus tôt possible sur ce marché générant des centaines de millions de dollars chaque année, mais également reconnecter avec l'audience des 15-34 ans qui se passionne pour l'eSport.

eSports
Dota 2 : Le PSG eSports se lance sur le MOBA en...

Connu dans le monde entier pour ses performances footballistiques, le PSG s'est lancé dans...

eSports
Le PSG eSports recrute Rocky, champion du monde de FIFA

Connu par les passionnés de FIFA, mais également dans le milieu de l'eSport tout entier,...

eSports
Game Shakers 2018 : Une cérémonie pour récompenser les...

Nationaux ou planétaires, grands ou petits, les projets autour de l'eSport se multiplient sous...

Retour