Je suis
Fermer
Abonnement à la newsletter
Je reçois les actus de la Webedia eSports Academy

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, relative à l'Informatique, aux Fichiers et aux Libertés, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification des données à caractère personnel vous concernant.

Mentions légales.
Envoyer cet article

Les LEC ont rapporté 2,4 millions d'euros à la ville de Rotterdam

Qu'il s'agisse des Jeux Olympiques ou de la coupe du monde de football, les événements sportifs majeurs rapportent beaucoup aux villes organisatrices. La logique est la même pour l'Esport, avec des résultats proportionnels même supérieurs.

Chaque semaine, de nombreux tournois Esportifs sont disputés aux quatre coins du globe. Certains sont plus importants que d'autres, à l'image des grands événements liés au LEC, le championnat européen de League of Legends. Les meilleures équipes du continent se sont ainsi affrontées lors de la finale du Spring Split organisée dans la ville de Rotterdam en avril dernier. Mais comme dans les sports traditionnels, il n'y a pas que les joueurs et les organisateurs qui profitent de la compétition.

C'était il y a trois mois, dans l'une des plus grandes villes des Pays-Bas. La crème des joueurs européens de LoL s'est affrontée durant un week-end qui a vu le couronnement de G2 Esport, une formation très en forme qui a impressionné le public. Et ils étaient nombreux à en profiter puisque les 15 000 sièges de l'Ahoy Arena de Rotterdam étaient occupés durant ces 48 heures. Une vague de visiteurs très appréciée par la ville qui vient de dévoiler en partenariat avec Riot Games un chiffre intéressant : l'organisation des finales du Spring Split des LEC aura rapporté 2,4 millions d'euros à l'économie locale. Une manne financière impressionnante sur laquelle revient l'un des organisateurs de cet événement, la firme Burson Cohn & Wolfe Sports.

« Nous avons aidé de nombreux détenteurs de droits sportifs dans leurs partenariats avec des villes, mais l'intérêt de l'Esport est à un niveau que nous n'avons jamais connu jusqu'à présent. Notre étude montre un impact économique impressionnant, dépassant les autres événements sportifs de taille et de durée similaires. La raison est très simple, le pourcentage de visiteurs externes est important, avec une bonne partie de jeunes engagés. » - Ronnie Hansen, directeur des sports pour Burson Cohn & Wolfe Sports.

La firme ajoute également que 87,13% des visiteurs de la compétition ne venaient pas de Rotterdam. Avec de telles retombées économiques, de nombreuses villes souhaitent désormais accueillir les grands événements des circuits League of Legends, Counter-Strike ou Dota 2. Riot Games explique ainsi que la demande très forte a généré une file d'attente qui s'étale désormais sur deux ans...

Découvrez toutes les offres Webedia Esports Agency !

Audience
PUBG Invitational 2018 : 100 millions de spectateurs...

Le Battle Royale est le nouveau genre de jeux à la mode. Que ce soit Fortnite ou PlayerUnknown's...

Marché
CS:GO : Un million de dollars pour le 1er tournoi majeur...

Toujours parmi les grands noms du jeu compétitif, Counter-Strike : Global Offensive offrira...

Partenariat
League of Legends : Pringles devient le sponsor des LEC...

Comme chaque année, les joueurs européens de League of Legends pourront suivre...

Retour